Menu
Vous êtes ici : Accueil > Blog > Événementiel > Le métavers et l’événementiel, quelles opportunités pour les événements ?

Le métavers et l’événementiel, quelles opportunités pour les événements ?

Le 27 janvier 2022
Le métavers et l’événementiel, quelles opportunités pour les événements ?
Quels sont les opportunités offertes par le métavers pour l'événementiel ? quels types d'événements organiser dans cet univers virtuel ? Découvrons les perspectives du métavers pour l'organisation d'événement.

L’avenir de l’internet porte le nom de métavers.

Pourquoi ce monde fictif suscite autant d’enthousiasme ?

Quels sont les opportunités pour les marques ?

comment le métavers va révolutionner l'événementiel?

Découvrons ensemble l'univers du métavers. 

Qu’est-ce que le métavers

Un métavers est un monde virtuel qui vient se superposer au monde réel.

Le mot métavers (ou metaverse en anglais) vient des 2 vocables suivants :

- Le préfixe « méta » qui signifie « au-delà »

- Le mot « vers » qui vient d’univers.

Dans un sens plus large, le métavers représente des espaces virtuels partagés et en 3D.

Exception française, métavers s’est popularisé avec le lancement de « Meta » par Mark Zuckerberg. En effet la maison-mère de Facebook s’appelle désormais « Meta ». Et le patron du réseau social présente le métavers comme l’avenir d’internet. Et donc la priorité de l’entreprise. Prolongement du réseau social, métavers se veut un lieu où se retrouver, s’amuser, voire même travailler. Ainsi cet univers de l’au-delà se structurera autour de la présence, des avatars, de ses espaces personnels, ses biens virtuels…

Enfin pour faire simple, le métavers sera notre existence virtuelle, qui ira bien au-delà de notre vie sur les réseaux sociaux.

Cependant le métavers n'a rien d'un environnement virtuel fermé. Comme peuvent l'être des plateformes ou réseaux sociaux en réalité virtuelle. Le métavers se présente comme un monde numérique interconnecté, immersif et permanent.

C’est quelque part notre jumeau numérique !

Comme le dit si bien Bertrand Wolff, PDG d’Antilogy, « nous ne sommes plus sur Internet, mais dans Internet » !

 A quoi va ressembler le métavers ?

Le métavers est un monde numérique immersif à 360°.

Comme l’a expliqué Marc Zuckerger, le métavers offre une expérience plus immersive mêlant différentes technologies. On y retrouve les casques de réalité virtuelle ou les lunettes de réalité augmentée, les ordinateurs et autres terminaux mobiles, les serveurs.

Autant Internet s’est construit sur des standards, autant métavers ne se façonne pas comme un univers unifié. On découvre quotidiennement des nouveautés et innovations sur le métavers, qualifié de web 3.

Difficile ainsi de prévoir à quoi ressemblera précisément le métavers dans quelque temps.

Certains y voient un univers superposé à notre monde physique avec des éléments en RV.

2 technologies qu’on retrouvera forcément dans le métavers : la RV et la RA.

Autre élément concret : les avatars. Le consommateur qui « fréquente » le métavers prend la forme d’un avatar.

Avatar qu’il devra doter d’une identité virtuelle.

Ainsi sous forme d’avatars, les utilisateurs seront des participants actifs d’une immersion !

Pour certains, le métavers sera parallèle au monde réel avec les mêmes réalités. Les consommateurs posséderont ainsi des biens numériques. Dont la propriété sera enregistrée sur une blockchain.

On assiste depuis quelque temps à un engouement pour l’achat de terrains virtuels sur lesquels on peut construire des maisons virtuelles !

En voici quelques exemples qui montrent la réalité du métavers et sa matérialité :

- Token.com, une entreprise canadienne, a dépensé près de 2,5 millions de dollars pour acquérir une propriété virtuelle dans Decentraland, un monde en 3D inspirée de Geocities ou de Second Life.

Sachez que cette plateforme Decentraland est constituée de 90 000 parcelles de terrain de 15,5 x 15,5 m.

- Metaverse Group, société immobilière axée sur l'économie métavers, aurait acheté un terrain sur cette même plateforme pour 2,43 millions de dollars.

- Republic Realm, un fonds d'investissement immobilier numérique aurait dépensé plus de 900 000 dollars pour acheter aussi une parcelle dans le Decentraland.

- Le cabinet de conseil Price Waterhouse Coopers a également payé un montant considérable pour une parcelle.

Decentraland n’est pas la seule parcelle.

- Une entreprise a aussi acheté un terrain a été acheté sur Snoopverse pour 450 000 $, un monde virtuel que le rappeur Snoop Dogg développe.

- Autre univers : Axie Infinity, jeu vidéo en ligne a vendu neuf de ses parcelles de terrain pour l'équivalent de 1,5 million de dollars !

- Citons aussi la plateforme Roblox qui compte plus de 200 millions de joueurs mensuels virtuels ! et détail important, chaque jour les joueurs (enfin leurs avatars) changent de tenues. On le voit, Roblox offre de grandes opportunités commerciales pour les marques.

- dernière news du moment : la start-up Exclusible vient de vendre 25 de ses îles privées sur la plateforme The Sandbox à diverses personnalités. Coût de cette opération = 2,9 millions de dollars. Et de nouveaux propriétaires tels Marco Verratti du PSG, Kingsley Coman autre footballeur, Stan Wawrinka, là on est sur le tennis, ou encore la société de trading eToro.

Le métavers sera donc très certainement un monde aux réalités proches des nôtres !

Quelles sont les opportunités offertes par métavers ?

Grâce au métavers, les marques pourront atteindre leur public dans une nouvelle dimension plus immersive, plus ludique et plus festive.

C’est ainsi une nouvelle façon de promouvoir les marques.

Avec la particularité qu’elles s’adresseront aux avatars. Bienvenue dans le D2A : Direct to Avatar.

Le recours aux avatars nécessite pour les marques de bien appréhender l’enjeu et le comportement de ces doubles virtuels pour proposer des offres aux bonnes cibles. Et adapter leurs discours.

Réalité virtuelle et réalité augmentée vont ainsi offrir de nombreuses opportunités. Et annoncent le « gamevertising ».

Et permettre aussi de créer des contenus très spécifiques et répondant aux contraintes du web3.

Le métavers apparait comme un canal additionnel à intégrer dans les plans marketing des entreprises.

D’autant plus que les jeunes générations se sentent plus que concernés :

D’après Business Insider :

- 38 % des GenZ et 48 % des millennials pensent que le métavers fera partie de leur quotidien dans les dix prochaines années ;

- 37 % des GenZ et 51 % des millennials (contre seulement 33 % de l’ensemble des Américains) pensent que la posséder des biens uniques dans le métavers est une dépense justifiée ;

- 60% des GenZ et des millennials (contre seulement 27 % des plus de 40 ans) comprennent comment interagir avec le métavers.

Ces bonnes performances sont aussi confirmés par la dernière étude de la plateforme de commerce virtuelle Obsess, "Metaverse Mindset : Consumer Shopping Insights".

- 70 % des visiteurs d'une boutique virtuelle y ont effectué un achat.

- 75 % des acheteurs de la Gen Z ont déjà acheté un article "numérique" dans un jeu vidéo (un accessoire pour son avatar, par exemple)

- 60 % d'entre eux pensent que les marques devraient vendre leurs produits dans un métavers.

Pour les consommateurs, les opportunités sont infinies :

- Découvrir le monde à travers une visite virtuelle

- Se former dans des espaces d’apprentissage virtuels

- Collaborer dans les environnements de travail virtuels

- Visiter des musées et monuments même en période de confinement ou autre crise.

Réduire voire éliminer les distances géographiques entre les utilisateurs ouvre des perspectives énormes.

 

Quelques exemples d’expériences engageantes dans le métavers

- Nikeland

Nike a créé un monde virtuel inspiré de son siège social sur la plateforme Roblox.

Les joueurs peuvent équiper leur avatar avec des produits Nike spécifiques.

Ils peuvent aussi créer leurs propres jeux à partir de matériel sportif interactif.

En créant son métavers, Nike souhaite transformer le sport et le jeu en un style de vie, comme ‘ka déclaré la marque.

- Procter&Gamble

La filiale beauté a créé « beautySPHERE », son propre univers virtuel dédié à certaines marques du groupe.

Ce métavers, présenté au dernier CES, offre des expériences numériques immersives permettant des interactions nouvelles et attrayantes. Et donne accès à des contenus également très immersifs valorisant les valeurs de marque.

- Gucci

La marque de luxe s’est déjà lancée dans le métavers avec son expérience « Gucci Garden » sur Roblox. Les visiteurs ont ainsi pu acheter des produits virtuels exclusifs Gucci. A noter qu’un sac Dionysus s’est vendu plus cher que sa version physique !

Gucci vient également de s'allier à un événement de 10 jours sur Roblox. Lancé le week-end dernier, ce dispositif célèbre la sortie du dernier album de Achille Lauro Superstar. Cette nouvelle expérience mêle mode et musique dans cet univers du gaming.

En effet 3 concerts virtuels sont proposés dans 3 univers scéniques différents et très immersifs.

Mais Gucci propose aussi des "skins" exclusifs aux joueurs. Proposés à des dates et horaires spécifiques, ce dispositif permet d'entretenir le sentiment d'exclusivité et de rareté !

- Ralph Lauren

La marque, toujours très innovante, a recréé virtuellement des quartiers emblématiques de New York et proposé entre autres un défilé de mode de vêtements numériques.

- Vans

Vans a créé une expérience interactive « Vans World » sur Roblox. Les utilisateurs pouvaient ainsi pratiquer le skate-board. Mais aussi essayer et acheter des articles vans dans cet environnement virtuel.

- Warner Music

Le projet de Warner Music est de créer un parc à thème musical virtuel sur Sandbox. Warner envisage ainsi de produire des artistes phare dans des salles de concert virtuelles. On parle ici d'artistes comme Dua Lipa, Madonna, Coldplay et Ed Sheeran... L'espace acheté par Warner se situe près d’une plage virtuelle où seront organisés ces concerts VIP.

Quel potentiel pour l’événementiel ?

Le métavers repose sur la création d’un univers parallèle. Univers complètement inédit et extraordinaire !

La pandémie que nous subissons encore a révolutionné notre façon de travailler. Nous avons tous activé notre capacité à travailler à distance, avec notamment des plateformes de conférences en ligne.

Le métavers va nous permettre d’aller beaucoup plus loin.

Conférence virtuelle dans le métavers

Microsoft vient d‘annoncer son projet d’intégrer un métavers à son outil de visioconférence Teams.

Ainsi finie la réunion de travail devant son écran.

Munis de casques Hololens, les participants pourront se retrouver dans un espace virtuel et échanger, interagir, travailler sur des documents en 3D…

Autre exemple avec Spatial, startup spécialisée dans la réunion immersive. Grâce à la réalité augmentée, les collègues pourront se retrouver dans un espace de travail virtuel unique. Même s’ils sont répartis sur toute la planète.

Ces solutions nous ouvrent de nouvelles perspectives quant à l’organisation de conférence, convention, assemblée générale et autres événements d’échange.

En effet les participants pourront bien évidemment échanger avec les marques ou avec les intervenants. Mais aussi interagir avec eux en 3D ou sous forme holographique. Et pulvériser les scores d’audience !

La dernière conférence SXSW s’est déroulée dans un monde en 3D accessible depuis Internet et des lunettes VR. Plus de 100.000 participants étaient au RDV

Et citons la startup Aptero. cette jeune société propose aux société de concevoir des environnements virtuels personnalisés. ces "mini-métavers" permettent d'organiser des conférences et séminaires au sein desquels les participants peuvent réellement interagir. contrairement aux réunions Zoom ou Teams. Cette technologie innovante lui a permis de remporter un concours mis en place par Meta. et d'être coachée par les équipes de Facebook.

Enfin la chaîne de télévision Arte vient d'organiser un concert de Timothée Joly dans le métavers de Zuckerberg, encore inaccessible en France.

Et Ubisoft vient d'annoncer son arrivée sur le metaverse décentralisé. la société a acquis un terrain virtuel, futur terrain de jeu de ses Lapins Crétins.

Lancement de produit dans le métavers

L’immersion dans un univers virtuel offre des perspectives époustouflantes.

Imaginez proposer une démonstration en réalité virtuelle de votre nouveau produit tout en reconstituant un environnement époustouflant. Avec des objets en 3D et en réalité augmentée.

Tout en donnant la possibilité à vos clients d’acheter vos produits.

C’est ainsi l’occasion de proposer un service toujours plus exclusif aux consommateurs.

De plus, le métavers se positionne aussi comme un lieu d’expérimentation et de tests avant de lancer à grande échelle.

Mais également comme la mise en avant des éléments de communication d’une marque.

Défilé de mode dans le métavers

La 1ère Fashion Week 2.0 est annoncée sur la plateforme Decentraland en mars prochain.

Les participants pourront ainsi

- visionner les défilés

- échanger avec marques

- participer à des aftershows

- et vivre des expériences immersives exceptionnelles.

- Sans oublier, business oblige, de pouvoir acheter des vêtements pour leurs avatars.

Encore une fois, le métavers un lieu inédit pour tester des produits en virtuel. Tout en maintenant un lien avec la vie réelle !

Assister à un concert virtuel dans le métavers

Fin décembre, Facebook a organisé 3 concerts dans son métavers Horizon Worlds.

Peu de spectateurs se sont déplacés. Mais l’objectif de Méta était plus de montrer le potentiel de son métavers.

Ces shows n’offraient cependant qu’une retransmission en 2D. D’où aussi la faible participation.

Des concerts virtuels ont déjà été organisés. Notamment les performances de Travis Scott et de Ariana Grande dans Fortnite

Le métavers propose aussi une solution pour éviter les annulations en cascade suite à la pandémie.

Ce sera l’occasion pour les spectateurs de vivre un véritable événement interactif offrant une expérience immersive inédite

 De jour en jour, de nouvelles expériences sont réalisées.

> La société Miller Lite a ouvert un bar virtuel le 7 février dans Decentraland. Ce bar numérique imite l'aspect d'un bistrot classique avec jeu de fléchettes, toilettes et le videur qui vérifie l'âge des clients ! Ouvert pendant le Super Bowl, les clients pourront voir la publicité de Miller Lite diffusée en marge de l'événement sportif. La marque réussit ainsi à contourner les droits exclusifs de publicité accordée à une marque de bière concurrente, Anheuser-Busch InBev.

> Sur l'application Immersed, il est possible de télétravailler en utilisant un casque Oculus. Ainsi les salariés peuvent choisir le décor professionnel qu'ils souhaitent. ça peut être un café parisien, une grotte mystérieuse ou encore l'espace.

> Idem sur la plateforme Teamflow qui propose un bureau virtuel. Cet environnement professionnel se présente sous la forme d'un plateau de jeu. Les employés sont ainsi représentés par la personne rencontrée est connectée, ils peuvent échanger directement, sans passer par le téléphone ou la messagerie. Et quand les utilisateurs de Teamflow écrivent sur un tableau blanc virtuel, ils retrouvent leur contenu le lendemain.

> Pour info, Accenture vient de s'équiper de 60 000 casques de VR pour faire des formations à distance !

> La ville de Séoul vient d'annoncer son plan de digitalisation et de migration de ses services publics et culturels au sein d’un métavers dédié. A partir de 2023, les citoyens coréens pourront accéder aux services publics dans une sorte de bâtiment administratif virtuel. Monuments et musées seront aussi recréés sans oublier les festivals virtuels.

Le métavers, une réelle opportunité pour l’événementiel

On le voit, ce nouvel espace offre des passerelles entre monde physique et mondes virtuels. Ainsi l’événementiel est le secteur privilégié pour développer ces interactions entre les 2 mondes.

L’événement virtuel permet de produire une expérience immersive totale de façon fluide et totale. Tout en générant des connexions émotionnelles.

Et étonnamment, cette immersion virtuelle permet de rendre perméable la frontière entre réel et virtuel.

Citons d’autres exemples que peut offrir le métavers

- Des scénographies à couper le souffle

- De nouvelles salles de classe

- Création de boutiques éphémères ou de pop-up stores

- Conception d’espaces d’exposition ou autres show-rooms sans précédent

- Des aires de jeu virtuelles

- des teambuilding très gamifiants

- Organiser un salon 100% virtuel

- des show-rooms virtuels et collaboratifs

- l'onboarding de nouveaux collaborateurs

- Komodal, opérateur d’événements virtuels, a ainsi permis à 595 étudiants de l’Efrei de participer à un séminaire d’orientation dans un métavers. Pour les aider à s’informer sur les métiers et à s’orienter.

- Enfin j’ose à peine vous parler d’un couple qui s’apprête à célébrer son union en 3D dans le métavers. Le couple s’unira ainsi dans le hall de l’école des sorciers d’Harry Potter

- et que dire de Dogami, startup française dont l'ambition est de développer le «petaverse», le métavers dédié aux animaux de compagnie!

Une étude vient confirmer l'attrait du métavers. Selon le cabinet Gartner, 1 personne sur 4 passera au moins 1h par jour dans le metaverse en 2026. Ce temps passé dans le web3 pouvant être consacré au travail, au shopping, à l'éducation ou la formation, aux activités sociales ou encore au divertissement.

Et tous les secteurs prouvent leur intérêt pour le métavers. C'est au tour de la banque américaine J.P.Morgan. Elle vient en effet ouvrir une « succursale » sur la plateforme virtuelle Decentraland. La banque a baptisé son « antenne virtuelle » Onyx, en référence à sa plateforme de paiement électronique fondée sur le blockchain. Chiffre intéressant sur les opportunités que représente le métavers. En effet JP Morgan estime que le métavers représente un potentiel business pour les entreprises d’une valeur globale de 1000 milliards de dollars en revenus annuels. La banque précise aussi que 54 milliards US sont déjà dépensés en biens virtuels chaque année. Et mentionne que le prix moyen des terrains virtuels a doublé en six mois l’an passé. Ce tarif est passé de 6000 $ US à 12 000 $ US.

Parallèlement aux banque, les assurances ne sont pas sans reste. Axa a annoncé ce vendredi l’acquisition d’un terrain dans le métavers. L'objectif de cette transaction est d'aider l’entreprise à se «familiariser» avec cet univers virtuel. Elle pourra ainsi mieux apprécier les occasions commerciales. Et recruter plus facilement en valorisant une image « tech ».

Organiser un événement dans le métavers

On le voit, le virtuel est au cœur de l’événement du futur – futur très proche !

Comme un événement virtuel n’est pas un copier-coller d’un événement physique, un événement dans le métavers n’est pas non plus une réplique d’un événement bien réel.  Il est essentiel pour concevoir un événement virtuel de se défaire de nos références du monde réel. De notre mon physique et bien tangible.

Pour être efficient, les événements virtuels doivent exploiter une continuité et une complémentarité entre virtuel et réel.

Ce nouvel espace inter-dimensionnel ouvre de nouvelles frontières. Tout semble possible sous réserve de faire preuve d’imagination.

Organiser un événement physique, virtuel, hybride

Prest'Agency, agence événementielle, est à vos côtés pour concevoir un événement 100% immersif, quel que soit son format.

Nos équipes sont disponibles pour échanger avec vous et vous proposer un événement adapté et mémorable.

Prest'Agency, entreprise évènementielle

- tél : 01 60 47 89 78

- mail : contact@prest-agency.com

- site web : www.prestagency.com

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Événementiel  -  Nouveautés / Coups de cœur